Blog dédié aux soins des cheveux

Coiffnature

Métier de coiffeur : les risques

Au vu des commentaires me disant les dangers du métier de COIFFEUR mais aussi de BARBIER, j'ai fait des recherches sur le sujet et trouvé que les risques étaient très importants pour les coiffeurs mais aussi pour les CLIENTS !! Bien sur on connait le principal allergène (PPD) responsable de maladie de peau mais ceci n'est que le dessus de l'iceberg !

Coiffeurs et barbiers sont exposés à des agents chimiques comme les solvants volatils, aux pulseurs et aux aérosols (sprays), au formaldéhyde (un agent antibactérien), au méthylacrylate (produits pour les ongles) et à de petites quantités de nitrosamines, présentes dans de nombreux produits pour cheveux.
 

Voici donc les problèmes rencontrés dans ces métiers et je dois dire que ça fait froid dans le dos !!

ALLERGIES

Les coiffeurs sont particulièrement exposés aux affections et allergies cutanées (eczéma…) ou respiratoires (asthme…)  en raison des substances irritantes et allergisantes contenues dans de nombreux produits capillaires utilisés pour les shampooings, les teintures, les décolorations et les permanentes, cela vaut pour nous les clientes...

TMS ou TROUBLES MUSCULO-SQUELLETIQUES

liés aux postures et gestes du coiffeur, parfois inconfortables et souvent répétés (par exemple, tenir le séchoir en l'air), sont également très fréquents et entrainent des pathologies ostéo-articulaires invalidantes.

MALADIES PROFESSIONNELLES

LES RISQUE CUTANES

Les dermatoses (maladies de peau) professionnelles sont fréquentes dans la coiffure et elles sont reconnues en maladies professionnelles.

Voici les causes :

  • Les produits de coloration : le principal allergène responsable est le paraphénylène diamine (PPD).
  • Les produits de décoloration : Des lésions eczématiformes sont provoquées par les persulfates alcalins.
  • Les permanentes sont plus ou moins irritantes et allergisantes selon leur composition.
  • Les produits de défrisage sont nettement plus alcalins que les produits des permanentes, ce qui augmente le pouvoir irritatif des défrisants.
  • Les shampooings contiennent des agents nettoyants (tensio-actifs) et des conservateurs (aldéhyde formique), de l’ammonium quaternaire etc. …responsables de lésions eczématiformes subaiguës ou chroniques.

Ces produits peuvent aussi provoquer des anomalies unguéales : chromonychie (coloration  pathologique des ongles) due aux teintures capillaires, koïlonychie (relèvement des bords de l'ongle) due à l'acide thioglycolique des liquides de permanentes…

  • Le caoutchouc des gants (latex) et le nickel des instruments de coiffure (ciseaux, pinces, tondeuses..) provoquent des eczémas de contact allergique.
A noter que ces produits peuvent également être allergisants pour la personne coiffée et par exemple donner des urticaires géantes aux clients.

LES RISQUES DES VOIES RESPIRATOIRES

Les produits utilisés sont plus ou moins volatils.

Par exemple, les poudres décolorantes aux persulfates alcalins sont très volatiles. Elles restent longtemps en suspension dans l’air avant de se déposer sur les surfaces de travail.

Des vapeurs irritantes telles que l’ammoniac peuvent se dégager lors de l’application de produits colorants. 

Les agents de fixation (laques et sprays) peuvent aggraver les symptômes d'hyperéactivité bronchique ou d'asthme.

Tout cela peut déclencher des allergies au niveau des voies respiratoires : rhinite, asthme aux persulfates alcalins en particulier. Les premiers symptômes d'irritations respiratoires sont les picotements du nez et de la gorge.

LES RISQUES VEINEUX

Les coiffeurs et coiffeuses sont aussi sujets aux jambes lourdes, varices et oedèmes des membres inférieurs. Pour les éviter, climatisation en été et chauffage raisonnable en hiver sont conseillés. Le port de bas de contention, de même que la pratique d'un sport (comme la marche par exemple) pour améliorer la tonicité musculaire sont vivement recommandés. Dans certains cas, un recours à la chirurgie veineuse sera peut-être nécessaire.

LES RISQUES OCULAIRES

Les irritations oculaires (picotements des yeux) peuvent survenir et s’aggraver en conjonctivites tenaces.

LE RISQUE DE CANCER

Les professionnels de la coiffure constitueraient, de par une exposition répétée aux produits colorants utilisés dans les salons de coiffure, une profession probablement plus exposée au cancer que la population générale, selon le rapport d'un groupe de travail du Centre international de recherche sur le cancer (Lyon), qui s'est penché sur les nouvelles données scientifiques disponibles sur l'"exposition liée aux colorants industriels et cosmétiques".

Les cancers de la vessie sont plus fréquent chez les gens qui exercent ce métier. Il est donc essentiel de se protéger lorsque l'on manipule les produits de coloration, et aussi de se faire dépister régulièrement.

SOLUTIONS

La prévention collective et individuelle : Le site www.officiel-prevention.com a écrit un article sur La prévention des risques professionnels des coiffeurs 

Voici 6 gestes à retenir sur le site femmedelartisanat.com comme : positionner le siège à bonne hauteur.

6 gestes à retenir coiffeur

Evidemment, une fois une allergie à une substance déclarée ou si on souffre de TMS, la seule solution est de stopper ce métier...

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article